Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

9 chiots et leur mère meurent enfermés dans un local : la SPA des Baux de Provence porte plainte et se constitue partie civile

Les animaux ont été retrouvés le 30 novembre 2015 en état de décomposition avancée dans le local technique d'un centre de vacances à Arles.

Ils y sont morts de faim et de soif, après une longue agonie. La dépouille de la mère était attachée à une chaîne.
Alertée par un coup de téléphone anonyme, la SPA des Baux de Provence, membre de la Confédération Nationale, a immédiatement mandaté son avocat pour qu'il porte plainte contre l'auteur des faits pour « acte de cruauté ».

Le propriétaire des animaux, un travailleur saisonnier, les a abandonnés dans ce local fermé quand il a quitté son poste dans le centre de vacances. Le directeur du centre de vacances explique que l'isolement du local a fait que personne n'a entendu les chiens.

Le Président de la SPA des Baux de Provence déplore que le propriétaire n'ait pas fait la démarche d'abandonner ses animaux auprès de son refuge, qui les aurait accueillis immédiatement. Cet acte barbare ne peut bénéficier d'aucune circonstance atténuante.

Dites stop à la maltraitance
dites stop à la maltraitance
Ensemble contre les cruautés envers les animaux
Dites stop à la maltraitance