Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

#Sauvetage | 13 chiens retrouvés enfermés dans des cages… D'à peine un mètre carré.

12 octobre 2021

La SCPA de Berriac a réalisé le sauvetage de 13 chiens.

Avril 2021La SCPA de Carcassonne, située dans l'Aude (11), a reçu différents signalements anonymes faisant état de 13 chiens de chasse, gardés dans des conditions insalubres par un particulier. Le service enquête de la SCPA s'est alors emparée de l'affaire.

 

Le service enquête de la SCPA en action 

 

De ces signalements, s’en sont suivies de longues semaines d’investigation réalisées par le service enquête de la SCPA. Le directeur du service et ancien gendarme, Roger Torrent, a ensuite missionné deux enquêtrices bénévoles pour se rendre au domicile du propriétaire et constater les faits ainsi que l'état des chiens. Une dizaine de chiens adultes sont retrouvés enfermés dans des cages d'à peine un mètre carré , dans des conditions totalement inadaptées à leur bien-être.

Une plainte est alors déposée par la SCPA, et les services vétérinaires de la Direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations de l'Aude (DDETSPP) sont saisis. Défense de l’Animal se constitue également partie civile aux côté de la SCPA.

 

Des chiens baignant dans leurs excréments

 

13 chiens sauvés de leur propriétaire.

La saisie, ordonnée par le parquet de Carcassonne, s'est déroulée le 17 septembre au domicile du propriétaire et aux côtés des gendarmes, des policiers et des agents du service vétérinaire de la DDETSPP.

Les 13 chiens (dont trois chiots nés la veille) de race Epagneul, sont retrouvés enfermés dans leurs cages, disposées dans des épaves de voitures ou des pièces insalubres de la maison, baignant dans leurs  excréments et urines depuis des mois voire des années…  Pour ne rien arranger à leurs déplorables conditions de vie, les animaux étaient nourris avec de la nourriture fermentée et pourrie.

 

« Les animaux ne voyaient jamais la lumière du jour. »,

Roger Torrent, directeur du service enquête de la SCPA.

 

 

 

 

Enfin une vraie vie de chien !

 

A leur arrivée  au refuge de la SCPA de Carcassonne, membre de Défense de l'Animal, les animaux étaient très peureux et un long travail de sociabilisation attendait les équipes du refuge.

« Il faudra les resociabiliser entièrement et les rassurer, ces pauvres animaux n'ont rien connu d'autres que leurs cages. »

Noémie Dumora, chargée de communication de la SCPA de Carcassonne.

Aujourd'hui, grâce à la patiente et au dévouement des équipes, les chiens vont bien mieux et profitent des sorties dans les parcs de détente du refuge. Ces rescapés interagissent de plus en plus avec les agents animaliers et prennent doucement contact avec leurs congénères, ce sont de belles avancées !

 

Saisis par décision de justice, les animaux ne sont donc pas disponibles à l'adoption.

 

Le Saviez-vous ?

 

Dans l'attente des jugements, les associations ne peuvent faire adopter les animaux et prennent en charge la totalité des frais inhérents aux soins et à l'entretien des animaux. Ces situations, parce qu'elles durent plusieurs mois voire années, représentent des dépenses importantes pour les associations qui se voient confier plusieurs animaux tout le long de la procédure judiciaire !

Défense de l'Animal salue le travail des équipes de la SCPA et les félicite pour ce beau sauvetage qui a permis de mettre enfin un terme au calvaire de ces animaux.

 


 

 Vous aussi, dites #STOPMALTRAITANCE 🆘

💰 Aidez-nous à faire condamner les tortionnaires d'animaux, faites un don, alimentez notre fonds de lutte contre la maltraitance ❗️

✍️ Mobilisez-vous à nos côtés sur www.defendonslesanimaux.fr pour des peines plus lourdes contre les tortionnaires d'animaux ❗️

 

Source :

Aude – Villemoustaussou : treize chiens sauvés du calvaire que leur faisait endurer leur maître – lindependant.fr