Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

#MaltraitanceAnimale | Puccino sauvé par la SPA du pays de Montbéliard des coups de couteau de son tortionnaire …

10 juin 2021

Puccino, jeune Malinois, a été sauvé des coups de couteau de son tortionnaire.

Puccino, un jeune malinois était victime depuis près d'un an de violences récurrentes de son propriétaire. Retour sur une sinistre affaire, encore bien trop commune !

 

Tout commence par un mail d'alerte, reçu par la SPA du pays de Montbéliard (25) en février dernier. Les gémissements de douleur du pauvre Puccino avaient alerté la voisine de l'appartement où l'animal était enfermé en permanence, portant une muselière trop petite pour lui et un collier étrangleur à pics.

La SPA du pays de Montbéliard (membre de Défense de l'Animal) réagit alors rapidement et fait intervenir trois de ses bénévoles enquêteurs pour tenter de récupérer Puccino en négociant son abandon volontaire. Son tortionnaire refuse catégoriquement mais se laisse convaincre par les enquêteurs d'emmener le chien chez un vétérinaire.

 

Un constat glaçant

Le verdict du vétérinaire est sans appel : l'animal présente trois plaies nettes sur le corps, le résultat des violents coups de couteau assénés par son propriétaire quelques jours auparavant. Celui-ci n'avait pas jugé nécessaire de l'emmener chez son vétérinaire, préférant le soigner par lui-même …

Les soins apportés à Puccino ont dû être effectués sous anesthésie générale afin de refermer les plaies. Sans l'intervention des enquêteurs bénévoles, il aurait pu succomber à ses blessures. Présents à la sortie de la clinique vétérinaire, les enquêteurs de la SPA de Montbéliard engagent une nouvelle négociation pour récupérer le chien, mais sans succès à nouveau.

Face à la gravité des faits et la violence dont l'animal a été victime, la SPA du pays de Montbéliard dépose plainte pour acte de cruauté et Défense de l'Animal se constitue partie civile à ses côtés. Quelques jours plus tard, après l'accord du Procureur, les gendarmes ont procédé à la saisie judiciaire de Puccino et l'on confié le temps de la procédure à notre association.

Puccino reprend des forces au refuge de la SPA du pays de Montnéliard

Les cicatrices laissées par les coups de couteau de son tortionnaire sont encore visibles sur le corps de Puccino.

 

De lourdes séquelles psychologiques

Désormais en sécurité au sein de notre refuge membre, l'heure est à un premier bilan. Après la visite d'un éducateur canin afin d'évaluer le comportement de l'animal, il est évident que la violence inqualifiable dont Puccino a été victime l'a fortement marqué :

« C'est un chien adorable mais très agité à qui l'on consacre du temps. Nous ferons notre possible pour lui trouver une famille capable de prendre soin de lui mais c'est un chien que l'on ne pourra pas mettre entre toutes les mains », selon Corinne Boiteux, présidente de la SPA du pays de Montbéliard.

 

Une peine de prison avec sursis

Jugé le 28 mai dernier, le prévenu a écopé de seulement deux mois de prison avec sursis, une peine décevante pour la présidente de la SPA du pays de Montbéliard :

« La peine avec sursis c'est vraiment trop peu, le chien aurait pu y laisser la vie, c'est pourtant un acte grave… »

Le prévenu a également écopé d'une interdiction définitive de posséder un animal et s'est vu confisqué son chien. Cette nouvelle est un soulagement pour Défense de l'Animal et pour la SPA du pays de Montbéliard :

« J'avais peur que le chien ne soit pas confisqué, sur ce point, je suis vraiment soulagée »

 Corinne Boiteux, présidente de la SPA du pays de Montbéliard

 

Un nécessaire travail de fond pour sensibiliser à la maltraitance

Cette affaire démontre encore une fois les difficultés que rencontrent les associations lorsqu'il s'agit de cas avérés de maltraitance. Face à l'urgence, nombre de nos associations préfèrent obtenir un abandon volontaire plutôt que d'engager des poursuites judiciaires. Mais cela dépend malheureusement du bon vouloir du tortionnaire de l'animal. Ce travail de sensibilisation est plus que nécessaire, c'est le sens du combat de Défense de l'Animal et de son réseau.

Collaborer durablement avec les forces de l'ordre est un enjeu majeur si nous souhaitons une action plus rapide pour prendre en charge les animaux. Mais le chemin est encore long, un constat que déplore Corinne Boiteux :

« Il y a un travail important à réaliser en termes de sensibilisation auprès des gendarmes, policiers, ils ne connaissent pas toujours les procédures en cas de maltraitance animale. »

 

Pour Défense de l'Animal il est nécessaire de sensibiliser mais surtout de former et d'équiper en matériel les professionnels première ligne face à la maltraitance. Pour cela, Défense de l'Animal propose d'ores et déjà deux documents pédagogiques récapitulatifs des procédures judiciaires et de la réglementation en vigueur.

Sensibiliser les acteurs du monde de la justice est également indispensable pour une juste application des peines. Or, ce n'est pas encore le cas :

« Les Procureurs ne sont pas tous sensibles à la souffrance animale, il est parfois difficile d'obtenir leur accord pour saisir des animaux maltraités ou victimes de négligence »

Corinne Boiteux, présidente de la SPA du pays de Montbéliard

 


 Vous aussi, dites #STOPMALTRAITANCE 🆘

💰 Aidez nous à faire condamner les tortionnaires d’animaux, faites un don, alimentez notre fonds de lutte contre la maltraitance ❗️

✍️ Mobilisez-vous à nos côtés sur www.defendonslesanimaux.fr pour des peines plus lourdes contre les tortionnaires d’animaux ❗️