Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Les refuges indépendants se mobilisent pour les animaux victimes de maltraitance

6 décembre 2019

Vidéo
Dans le cadre de sa campagne nationale de lutte contre la maltraitance animale, Défense de l’Animal dévoile le volet 2.
En 2018, plus de 8.000 animaux maltraités ont été sauvés et pris en charge par les refuges indépendants.

Seulement, entre le moment où l'animal est placé en refuge et le jugement du propriétaire maltraitant, la procédure peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années. Or, tant que le jugement n'a pas été rendu et le propriétaire condamné, l'animal ne peut être adopté et doit rester en refuge.

 

C'est la double peine pour l'animal victime !
Défense de l'Animal demande la prise en compte de l'intérêt de l'animal placé en refuge sur réquisition judiciaire avec la réduction du temps de la procédure : délai maximum de 6 mois entre l'engagement des poursuites et le jugement.
Signez la PÉTITION pour améliorer la condition de l’animal victime
Le sauvetage et la prise en charge des animaux maltraités représentent pour les associations membres du réseau Défense de l'Animal, un poids financier énorme (plus de 4 millions d’Euros par an pour l’ensemble de nos associations), particulièrement en raison du coût des soins nécessaires au bon rétablissement des animaux victimes.
Défense de l'Animal demande également que l'État contribue financièrement aux soins prodigués à l'animal, jusqu'à l'issue de la procédure judiciaire contre le propriétaire.

73% des Français sont favorables à ce que l'État participe aux frais engagés par les associations pour s'occuper des animaux maltraités d’après un sondage IFOP réalisé par Défense de l’Animal.
Affiche-A4-JPEG2chatMobilisez-vous pour les animaux victimes de maltraitance ! il y a urgence.
VOUS AUSSI, AGISSEZ !
  • Signez la PÉTITION pour améliorer la condition de l’animal victime
  • Le refuge indépendant proche de chez vous lutte au quotidien contre la maltraitance. Soutenez-le.