Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Maltraitance animale en Tarn et Garonne : il scotchait le museau de sa chienne pour la faire taire

Jugement le 29 mai - Délibéré le 26 juin

28 mai 2020

Montauban_chienne-scotchée

Le 26/06/20 : Le prévenu, qui détenait ses animaux dans des conditions indignes, a été condamné le 26 juin à 105 heures de travaux d'intérêt général et une interdiction de 5 ans de détenir un animal. Défense de l'Animal déplore une peine beaucoup trop clémente !

Les souffrances endurées par Rania, Roy et les chiots ont été ignorées par la justice.


Le 02/06/2020 : Le prévenu n’était pas présent à l’audience. Le procureur de la république a requis quatre mois de sursis avec obligation de soins ainsi que l’interdiction définitive de détenir un animal.

Pour Défense de l’Animal, partie civile au procès, la peine requise par le procureur n’est pas à la hauteur des sévices subis par les animaux et manque de sévérité ! 

Le délibéré est fixé au 26 juin prochain.


Retour sur les faits

Le 20 janvier dernier, alertés par la SPA de Montauban (82) membre du réseau Défense de l'Animal, les gendarmes de Caussade intervenaient au domicile d'une personne qui détenait 5 chiens de type rottweiler dans des conditions indignes.

Sur place, ils découvraient une chienne enchaînée et prostrée, qui prenait soin de ses 3 chiots. Son propriétaire l'avait muselée avec du gros scotch pour l'empêcher d'aboyer. Allaitant ses chiots, elle ne pouvait ni s'hydrater, ni s'alimenter. Un autre chien était, lui aussi, enchaîné et disposait d'une simple planche et d'une poubelle en guise d'abri. Il avait creusé un trou pour se protéger des intempéries.

Photo © Gendarmerie de Tarn et Garonne

 

Rien ne peut justifier un tel traitement !

 

RoyRania

Les chiens, Rania, Roy et les bébés, ont été confiés à la SPA de Montauban qui a déposé plainte.
Fort heureusement, grâce aux soins apportés par l'équipe du refuge, les animaux, adorables et très attachants, se portent bien et se remettent peu à peu aux côtés de leurs familles d'accueil.

Le propriétaire sera jugé au tribunal correctionnel de Montauban le 29 mai prochain.

Défense de l'Animal, partie civile dans cette affaire, demande une sanction à la hauteur de la gravité des faits ainsi que l'interdiction définitive de détenir des animaux.

 

 

 

Logo

> Soutenez la SPA de Montauban (82), association indépendante

> Consultez le Facebook de l’association

 

 

 

Aidez-nous à faire condamner les tortionnaires d’animaux

Faites un don

Affiche-A4-JPEGchien