Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

M. le Président, exprimez-vous au sujet de la condition animale !

22 février 2019

Animalpolitiquelogo

A la veille de l’ouverture du Salon International de l’Agriculture, le Collectif AnimalPolitique, dont fait partie la Confédération Nationale Défense de l’Animal, révèle les résultats d’une étude menée en janvier 2019 par l’IFOP portant sur la sensibilité des Français à la cause animale.

Majoritairement insatisfait des (in)actions menées par le gouvernement, le Collectif AnimalPolitique interpelle directement le Président de la République afin qu’il réaffirme ses engagements et amorce une politique ambitieuse en faveur de la condition animale.

Interrogé, comme tous les candidats à l’élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron avait pris un certain nombre d’engagements en faveur de la condition animale : interdire à la vente les œufs de poules en batterie en 2022, instaurer la vidéosurveillance dans les abattoirs, renforcer les contrôles douaniers pour démanteler les réseaux de trafics illégaux d’animaux de compagnie,  interdire les pratiques barbares infligées aux animaux sauvages ou encore intégrer la notion de respect des animaux dans les programmes scolaires.

60 % des Français sont mécontents du gouvernement en matière de protection animale

Depuis le début du quinquennat, les occasions pour mettre en œuvre ces mesures n’ont pas manqué, à l’image de la loi issue des États Généraux de l’Alimentation, ou encore des nombreuses propositions de loi au Parlement. Près de 2 ans après l’élection d’Emmanuel Macron, 60% des Français sont mécontents de l’action gouvernementale en matière de protection animale.

Protection animale _ 65 % des Français n_ont pas confiance dans le gouvernement actuel pour faire face aux lobbies

Force est de constater que la condition animale est systématiquement reléguée à l’arrière-plan quand elle n’est pas tout simplement ignorée ou subordonnée aux intérêts des lobbies de la chasse et de l’agro-industrie. Pour preuve, la réaction du Ministre de l’Agriculture à la suite de notre rencontre début janvier 2019. Malgré un dialogue « constructif », le communiqué de presse paru le lendemain ne visait qu’à alimenter la communication du Ministre, déterminé à lutter contre « l’agri-bashing ». Plutôt que de prendre en considération nos attentes ainsi que celles de nos concitoyens, le gouvernement préfère nous ignorer, voire nous décrédibiliser. Mais les Français ne sont pas dupes. En effet, 65% des Français interrogés déclarent ne pas avoir confiance dans le gouvernement pour faire face aux lobbies.

 

9 Français sur 10 considèrent que la protection des animaux est une cause importanteLa politique menée par le gouvernement, à l’image des réformes sur la chasse (réouverture des chasses présidentielles, autorisation des silencieux ou encore division par deux du prix du permis de chasse national), va à l’encontre des engagements pris par le Président devant le Collectif AnimalPolitique. Pour les Français interrogés, 81% désapprouvent ces mesures.

Alors que la protection animale est de plus en plus considérée comme une cause importante, le Président n’en tient pas compte. Pourtant, aujourd’hui, 89 % des Français la considère comme une cause importante. Ce chiffre est en augmentation de 9% par rapport à 2017. Ainsi, nous demandons au Président de s’exprimer et de réaffirmer clairement son exigence de progrès pour la condition animale. Nous souhaitons qu’il réponde à notre interpellation et amorce enfin une politique réellement ambitieuse en la matière.

Retrouvez les résultats du sondage IFOP de janvier 2019 pour le Collectif AnimalPolitique en cliquant ici.

Retrouvez la lettre ouverte adressée par le Collectif AnimalPolitique au Président de la République.


Vous souhaitez soutenir nos actions, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Vous pouvez relayer les demandes que la Confédération Nationale Défense de l’Animal porte à l’occasion du Grand Débat National
  • Si vous souhaitez nous permettre de continuer d’agir en faveur des refuges et des animaux, votre don nous sera précieux.