Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

DELPHINARIUM : notre association reçue par le ministre

17 décembre 2018

Twitter_StopexploitationCétacés

La Confédération Nationale Défense de l'Animal a été reçue le 12 décembre 2018 par le Ministre d'État, ministre de la Transition Écologique et Solidaire, François de Rugy. Cette entrevue a porté sur les delphinariums et les souffrances des cétacés détenus dans des bassins contre nature.

Aux côtés de 8 ONG de protection animale, nous avons interpellé le Ministre afin qu'il s'engage à mettre en place une nouvelle réglementation encadrant cette activité. En mai 2017, un arrêté avait pourtant été pris par l'ancienne ministre Ségolène Royal. Ce texte ambitieux interdisait entre autre la reproduction des dauphins et orques, mettant ainsi fin d'ici à 20 ans aux delphinariums en France. Annulé par le Conseil d'État pour « vice de forme » en janvier 2018, l'ensemble des ONG ont revu leur copie et ont proposé à François de Rugy une nouvelle proposition de réglementation. Notre principale demande est l'interdiction de la reproduction des cétacés afin que cesse cette industrie du spectacle d'un autre âge. Aujourd'hui 7 français sur 10 sont opposés à la captivité des cétacés à des fins de divertissement, comme le révèle un récent sondage IFOP (1).

En parallèle de l'interdiction de la reproduction des cétacés, la Confédération Nationale Défense de l'Animal et les autres ONG ont demandé que la détention des cétacés soit mieux encadrée :

  • Mise en place d'un comité scientifique et technique en charge de suivre individuellement les 4 orques et 30 dauphins français captifs,
  • Mise en place de courant, vagues dans les bassins afin d'enrichir le milieu,
  • Installation de zone d'ombre afin de protéger du soleil les animaux,
  • Interdiction des transferts en dehors du territoire,
  • Interdiction de l'utilisation de feux d'artifices lors des spectacles,
  • Interdiction des programmes d'interaction entre le public et les cétacés,
  • Interdiction des échouages et des propulsions sur le rostre et la nageoire dorsale.

Partant du principe qu'aucun bassin, aussi vaste soit-il, ne peut remplacer l'océan, nous avons interrogé le Ministre sur sa volonté d'accompagner le développement de baie de réhabilitation où les dauphins pourraient à terme retrouver leur liberté. 86 % des Français (1) attendent de la part du gouvernement un engagement fort.

Le Ministre et ses équipes se sont montrés réceptifs à nos demandes. Même si aucun engagement n'a été pris à ce jour, les discussions continuent et de nouvelles échéances sont d'ores et déjà prévues. La Confédération, tout comme nos autres partenaires, ne lâcherons rien tant que des solutions éthiquement acceptables n'auront pas été prises.

(1) Sondage IFOP conduit par l'association C'EST ASSEZ ! et les fondations 30 millions d'amis et Brigitte Bardot. Sondage réalisé sur un échantillon de 996 personnes du 20 au 21 novembre 2018.

Dites stop à la maltraitance
dites stop à la maltraitance
Ensemble contre les cruautés envers les animaux
Dites stop à la maltraitance