Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Mobilisée pour une nouvelle ère sans cage, Défense de l’Animal crie VICTOIRE !

13 septembre 2019

Montage Cage 1

image005Défense de l’Animal, porte-parole des refuges indépendants en France, s'est mobilisée, à l’appel de l'association CIWF (Compassion in World Farming) et aux côtés de 170 ONG à travers l’Union européenne, contre l'enfer des cages dans le cadre d'une grande campagne européenne.

L'objectif de cette Initiative Citoyenne Européenne (ICE) est de demander à la nouvelle Commission et au nouveau Parlement européen d’interdire l’élevage en cage au nom du bien-être de centaines de millions d’animaux. Pour cela, nous devions collecter 1 million de signatures d’ici à septembre 2019.

Objectif atteint ! Un grand merci à tous, nos efforts ont été récompensés puisque près de 1,6 million de citoyens ont signé l'ICE – ce qui en fait la 5e ICE a avoir dépassé le seuil des un million de signatures. Un signal fort qui marque le rejet en masse de ces conditions de détention indignes pour les animaux d'élevage.

.

  • La campagne « Pour une nouvelle ère sans cage » ne s’arrête pas là

Après un an de collecte de signature sans relâche maintenant ce sont les autorités de chaque Etats-membres qui vont désormais recompter et valider les signatures collectées, et la Commission européenne annoncera les chiffres définitifs au plus tard en mars 2020. Le processus suivra ensuite son court avec la réponse de la Commission à l'ICE.

 » Les équipes de CIWF, notamment à Bruxelles, sont mobilisées pour assurer à l'ICE un suivi fort, et agir tout au long du processus pour en assurer le succès jusqu'au bout. » pour Marion Wintergerst – chargée de campagne à CIWF France.

Les citoyens se sont exprimés et la demande est forte. Il est temps que la Commission européenne prenne officiellement position sur la question de l’élevage en cage et du bien-être animal.

.

  • La cage en élevage industriel : un triste symbole

Alors qu'il existe des systèmes sans cage, viables et plus respectueux du bien-être animal, la cage, massivement utilisée aujourd'hui, est le symbole de l'élevage industriel, un mode d'élevage cruel, inutile et à l'origine de grandes souffrances psychologiques et physiologiques.

A travers l'Europe, plus de 370 millions d'animaux d'élevage passent tout ou partie de leur vie dans de minuscules cages, dont leurs conceptions, entravent les libertés de mouvement des animaux d'élevage et les empêchent d'exprimer leurs instincts les plus naturels.

Le nombre d'animaux élevés dans ces systèmes d'élevage, d'un autre âge, donne le tournis :

Vignette - Dimanche de Pâques - Pour une nouvelle ère sans cage

  • 69 % des poules pondeuses – soit 33 millions de poules – sont élevées en France dans des cages « enrichies » où chacune d'entre elle ne dispose pour vivre que d'une surface correspondante à celle d'une page A4 et d'une enveloppe. Enfermées derrières des barreaux, entassées, elles ne peuvent ni courir, ni s'ébattre et ni voir la lumière du jour.
  • 99% des truies sont élevées en cage en France. Elles sont 12 millions à travers l'Europe. Pour produire toujours plus de porcelets, elles passent la moitié de l'année dans une case de gestation puis dans une case de mise bas. Elles ne peuvent ni interagir entre elles, ni avec leurs petits. Les truies peuvent encore moins marcher, fouiller le sol, faire un nid ou encore se retourner.
  • Pour produire du foie gras, plus de 25 millions de canards et oies sont engraissés chaque année en France. Pour ces « palmipèdes gras », les deux dernières semaines de leur vie sont consacrées au gavage – période durant laquelle leur foie est grossit jusqu'à 10 fois sa taille naturelle. Pour faciliter le gavage, les oiseaux sont confinés dans des cages, entravant leurs mouvements.
  • Moins connu, les cailles sont elles aussi élevées toute leur vie en cage. Elles ne peuvent ni courir, ni prendre des bains de poussière, ni fourrager. Du fait de la peur et du stress, de nombreuses cailles se blessent en heurtant le haut de la cage en tentant de fuir.
  • 97% des lapins, soit 28 millions rien qu’en France, passent leur vie en cage : sur du grillage nu, sans litière, ni aucun enrichissement. Ils ne peuvent ni se retourner, se redresser et encore moins bondir comme ils le feraient à l'état sauvage.

.

 


Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter :

 laconfederation@laconfederation.fr

ou

 Marion WINTERGERST – Chargée de campagne pour CIWF France : marion.wintergerst@ciwf.fr


Dites stop à la maltraitance
dites stop à la maltraitance
Ensemble contre les cruautés envers les animaux
Dites stop à la maltraitance