Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

COVID-19 – Ne désinfectez pas les pattes de votre animal avec du gel hydroalcoolique !

30 mars 2020

bouledoqueV

De nombreux propriétaires d'animaux ont pris la mauvaise habitude de désinfecter les pattes de leur animal avec du gel hydroalcoolique ou encore de la javel. Il faut savoir que ces substances sont fortement nocives pour les animaux ! Ces produits peuvent causer de graves brûlures et, par ailleurs, des dommages beaucoup plus importants s'ils sont ingérés.

Cas de contamination d’animaux domestiques très rares

Les cas d'animaux contaminés sont très rares. Le dernier en date est un chat, en Belgique, contaminé par son propriétaire.

Il est vrai qu'un animal, s'il a été en contact avec une personne contaminée, peut être porteur du virus de façon indirecte. Le virus peut être présent sur les pattes, la langue ou les poils et survivre pendant un temps réduit.

Dans cette situation et pour limiter les risques, il convient de renforcer les règles générales d’hygiène. Vous devez prendre des précautions avec votre animal au même titre que n'importe quel membre de la famille.

Il faut veiller à bien se laver les mains avec du savon et de l’eau très régulièrement et après avoir touché son animal de compagnie. Il faut éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche et il est recommandé d’éviter d’embrasser ses animaux.

Pour désinfecter les pattes de son animal après une balade à l'extérieur, il est conseillé d'utiliser de l'eau et du savon.

 

Rappel important – les animaux ne propagent pas le virus

Copie de Non, Les animaux domestiques ne propagent pas le #COVID19(4)Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : « rien ne prouve que les animaux de compagnie ou les animaux domestiques, tels que les chiens ou les chats, peuvent être infectés par le virus responsable de la COVID-19 ou le propager ».

Cette information est confirmée par l'OIE (Organisation Mondiale de la santé animale) et l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail).

Par crainte d'une vague d'abandon, Défense de l'Animal, porte-parole de 270 associations et refuges indépendants, avait immédiatement informé les propriétaires d'animaux sur le fait que les animaux ne propagent pas le virus. Aujourd'hui les refuges indépendants ne comptabilisent pas plus d'abandons mais restent vigilants, le confinement sera long et ils demeurent inquiets. Le message est donc plus que jamais d'actualité.

> Retrouvez notre article et partagez l’information !

 

Dites stop à la maltraitance
dites stop à la maltraitance
Ensemble contre les cruautés envers les animaux
Dites stop à la maltraitance