Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

#Conseils : comment faire face au deuil de votre animal ?

1 novembre 2021

Faire le deuil de son animal est une épreuve difficile mais surmontable !

La disparition d'un animal de compagnie est une épreuve difficile que redoutent tous les propriétaires d'animaux quels qu'ils soient. Considéré comme un membre à part entière de la famille, faire le deuil de son animal est une étape douloureuse.

En ce jour commémoratif de nos proches, Défense de l'Animal souhaite vous donner quelques conseils pour traverser cette épreuve.

 

 

 

 

 

Extériorisez vos émotions

 

N'hésitez pas a extérioriser vos émotions lors de la perte de votre animal. Intérioriser votre tristesse ne la fera pas disparaître plus vite, n'hésitez pas à extérioriser vos émotions auprès de vos proches ou des personnes traversant la même épreuve que vous.

 

« Se taire ne fait qu’aggraver et intensifier son désespoir, compliquer et prolonger le processus de deuil. Des émotions enfouies et tues s’impriment au plus profond de notre être pour refaire surface régulièrement. » Marina von Allmen, vétérinaire*

 

N'ayez pas honte ! La tristesse que vous ressentez est légitime. Entourez-vous de personnes bienveillantes et à l'écoute qui vous permettront d'alléger votre peine.

 

 

Rendez-lui hommage

 

Afin de rendre hommage à votre animal une dernière fois, vous pouvez réaliser une petite cérémonie depuis chez vous. Faire brûler une bougie, de l'encens, planter un arbre dans votre jardin… trouvez le geste le plus symbolique à vos yeux et réalisez-le quand vous vous sentirez prêt.

 

Prenez le temps qu'il vous faut

 

Faire le deuil de son animal de compagnie est une étape difficile pour tous les propriétaires.

 

Faire le deuil d'un animal prend du temps. Acceptez votre colère, votre peine et prenez le temps de faire le deuil de votre ami. L'envie d'adopter un nouvel animal de compagnie à la suite d'un deuil peut être légitime. Mais tout dépend de vous. Le deuil est une étape difficile que chaque individu vit de manière singulière.

 

 

 

 

 

Libérez-vous de la culpabilité

 

Il est facile de ressentir de la culpabilité lors du décès de notre animal de compagnie : « Et si je l'avais emmené plus tôt chez le vétérinaire ? », « Pourquoi n'ai-je pas remarqué les symptômes à temps ? ». Autant de questions qu'il est légitime de se poser, mais qui ne doivent pas vous empêcher d'avancer : « Les animaux ne nous en veulent pas pour nos agissements ou nos manquements » rappelle la vétérinaire Marina von Allmen*.

Continuer votre vie et aller de l'avant est primordial et n'effacera pas le souvenir de votre compagnon. En gardant une photo, son collier ou encore son jouet préféré, vous continuez de faire vivre son souvenir.

 

Vous êtes prêt à adopter ?

 

Vous avez mûrement réfléchi et êtes prêt à adopter un nouvel ami ? Des milliers d'animaux sans famille vous attendent au sein de nos 270 associations membres. N'hésitez pas à contacter nos équipes et à leur faire part de votre situation ou de vos interrogations.

 

Source : Faire le deuil de son animal de compagnie | Psychologies.com