Confédération Nationale Défense de l'Animal - 267 refuges indépendants

Chien poignardé… l'auteur trop faiblement condamné !

6 mars 2019

dog-200942_960_720

Les faits remontent à septembre 2018. Un homme a poignardé de plusieurs coups de couteau son yorkshire qu'il détenait depuis 12 ans. L'animal a été éventré en plein cœur du centre-ville de Tarbes (65), sous le regard des passants, choqués, mais qui par peur de représailles ont refusé de témoigner.

 

Interpelé à la suite d'un appel à témoin lancé sur les réseaux sociaux, l'homme de 42 ans, alcoolisé au moment des faits, a reconnu avoir tué l'animal, justifiant son acte par une « perte de contrôle ».

 

L'auteur a été jugé le 1er mars par le Tribunal correctionnel de Tarbes. Reconnu coupable d'acte de cruauté, il a écopé d'une peine de 3 mois de prison avec sursis et d'une mise à l'épreuve de 2 ans comportant une obligation de soin pour sa dépendance à l'alcool.

 

Pour la Confédération Nationale Défense de l'Animal, partie civile et représentée dans cette affaire, la peine prononcée est très loin d'être suffisante. Alors que l'animal est aujourd'hui reconnu comme « un être vivant doué de sensibilité », il est inconcevable que de si faibles peines soient prononcées lorsqu'un animal est mis à mort avec un tel degré de barbarie.

 

En faisant un don vous nous permettez de nous porter partie civile dans des affaires de maltraitance animale.