Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Chassés-croisés de l'été : ne les laissez pas tomber !

9 juillet 2021

L'été est souvent signe d'une vague massive d'abandon sur l'ensemble du territoire.

Ce week-end c’est le top départ des vacances d'été et le début des chassés-croisés estivaux. Cette période est un moment redouté par les associations de protection animale et les refuges qui voient trop souvent des abandons en nombre important. Et cette année, malheureusement, c’est encore plus d’actualité, comme en témoignent déjà de nombreux refuges membres de Défense de l’Animal.

Répertoriant près de 20 millions de carnivores domestiques sur son territoire, 52% des Français déclarent posséder au moins un animal de compagnie au sein de son foyer*, mais nombre d'entre eux ont déjà été ou seront abandonnés dans les prochaines semaines…

 

|130 000 ? 100 000 ? 60 000 abandons annuels en France ? |

Le nombre d’abandons d’animaux de compagnie, souvent relayé dans la presse, n'est pas représentatif de la réalité ! Aujourd’hui ni l'État, ni aucune organisation de protection animale n’a le chiffre à l’échelle nationale, ni les outils adéquats pour évaluer et suivre précisément ce fléau qu’est l’abandon !

Pour y remédier, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a lancé le 28 mai 2021, l'observatoire de la protection des animaux de compagnie. Cet observatoire a pour but de recenser de manière exhaustive les abandons réalisés chaque année, d'en identifier les causes et de mettre les moyens adéquats tout en développant des politiques publiques cohérentes et adaptées. Défense de l’Animal, en tant que porte parole des refuges indépendants, participe à la mise en œuvre de cet observatoire !

 

 

Une inquiétude grandissante des refuges

 

Avec le retour des beaux jours et des départs en vacances, revient inévitablement la saison des abandons. Chaque été, la presse s’empare de ce sujet mais nous rappelons que les abandons ont lieu toute l’année. Défense de l'Animal exprime une nouvelle fois ses craintes face à cette vague d'abandons déjà constatée depuis plusieurs semaines dans nombres de nos refuges.

 

« Avec l'arrivée de la vaccination et la réouverture des moyens de communication aériens, les Français vont pouvoir repartir en vacances. Nous craignons l'arrivée de l'été, notamment pour notre chatterie qui arrive déjà à saturation… ».

Gaëlle DEFFEZ-RAULT, bénévole en charge de la communication de la SPA de Bordeaux et du Sud-Ouest, membre de Défense de l’Animal.

 

chien-abandonné-route

 

Pour un motif réel ou futile, victimes d'un caprice, d'un achat « coup de tête » ou dégâts collatéraux du récent déconfinement, chiens et chats ne deviendraient ils pas indésirables au point d’être abandonnés ?

L'arrivée des vacances n'arrange rien et fait reculer bon nombre de propriétaires face à leurs responsabilités. Afin de ne pas aggraver la détresse de ces animaux délaissés, beaucoup de refuges, malgré leurs capacités d’accueil dépassées, les accepte immédiatement pour leur épargner un abandon sauvage, au bord d'une route ou dans un bois.

.

.

Pour rappel : abandonner son animal de compagnie est passible d'une peine de deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende selon l’article 521-1 du code pénal.

 

En parallèle, le vétérinaire et député Loïc Dombreval et 100 autres vétérinaires appellent à la stérilisation des animaux de compagnie pour lutter contre l’abandon au sein d’un tribune publiée dans le Journal du Dimanche. Nous le savons, l’unique solution pérenne pour limiter les abandons massifs est la stérilisation de nos animaux de compagnie. 

« Nous lançons aujourd’hui un appel vital : vous pouvez contribuer à lutter contre les abandons et autres maltraitances que subissent chiens, chats et autres animaux à grande échelle dans notre pays en les faisant toujours stériliser ». le Journal du Dimanche

 

Partir à l'étranger avec son animal, c'est possible !

 

Vous souhaitez partir hors de l'Hexagone, mais pas question pour vous de laisser votre boule de poils sur le carreau ? Voici les modalités à respecter si vous voulez que Gribouille et Max vous suivent dans vos aventures à l'étranger :

 

  • Pensez à son passeport ! Si vous souhaitez emmener votre animal dans un pays de l'Union européenne, vous devrez obligatoirement fournir un passeport à votre compagnon. Celui-ci est délivré par votre vétérinaire. Ce document atteste de la vaccination à jour de votre animal et réuni toutes les informations officielles liées à votre animal (numéro d'identification, coordonnées du propriétaire, profil de l'animal, etc.)

 

  • Assurez-vous qu’il est identifié : votre ami à quatre pattes doit être identifiable quelle que soit votre destination. A noter que depuis le 3 juillet 2011, seule la puce électronique est autorisée pour un voyage à l'étranger*. De plus, l'identification est obligatoire pour l'édition du passeport de votre animal !

 

  • Vérifier que tous ses vaccins sont à jour (celui contre la rage notamment)

 

  • Pour les voyageurs hors Union européenne : il est conseillé de contacter l'ambassade de votre pays de destination pour vous assurer de respecter les formalités demandées et savoir si une quarantaine s’applique à votre arrivée. Par exemple, les pays comme l’Irlande, Malte, la Finlande et le Royaume-Uni exigent que votre chien soit âgé d'au moins 3 mois et soit traité contre les vers échinocoques (vers plats). *

 

  • Attentions aux dérogations ! D'autres règles peuvent s'appliquer selon votre pays de destination. Pensez à vous renseigner un maximum avant votre départ pour éviter toutes mauvaises surprises.

 

Chez le vétérinaire, un chien attend patiemment avec son maître.

 

 

Ce que dit la loi : selon l'article R215-15 du Code rural et de la pêche maritime – « Le fait de détenir un chien ou un chat né après le 1er janvier 2012, non identifié en méconnaissance des conditions prévues à l’article L. 212-10 et des dispositions prises pour son application est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. »

 

 

 

 

Vous souhaitez partir sans votre animal ?

Des solutions existent !

 

Les vacances scolaires sont déjà là et une question se pose si votre animal ne peut faire partie du voyage : comment le faire-garder ? Trouver une solution adaptée au caractère de votre compagnon qui assurera son bien-être pendant votre absence est possible.

Entraide entre voisins, recours à des familles d’accueil, visite à domicile, pension, pet sitting… les solutions ne manquent pas et varient en fonction de votre budget. L’important est bien anticiper.

 

Suivez le guide 👇

Que vous partiez avec ou sans votre animal de compagnie, vous pouvez retrouver de nombreux conseils dans le guide édité par le petit futé : Vacances avec ou sans son animal, répertoriant conseils, bonnes adresses, et les réglementations en vigueur pour des vacances sereines !

 

Nous avons besoin de votre soutien !

Nos 270 associations membres se battent chaque jour pour lutter contre la maltraitance et les abandons, toujours trop nombreux !

Pour sauver et prendre en charge les animaux délaissés, seule votre générosité peut nous aider !

Vous aussi devenez un #defenseur des animaux, aidez-nous en faisant un don  💛

 

Sources :

* Tel maître, tel chien ou chat ? Les Français et leurs animaux de compagnie – IFOP

*Voyage | Identifier votre animal (identifier-mon-animal.fr)