Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Boom des chats : les refuges débordés  

9 septembre 2021

Les refuges sont saturés de chats, après un été alarmant placé sous le signe des abandons.

Alors que l'été a été placé une nouvelle fois sous le signe des abandons, Défense de l'Animal souhaite faire un focus sur une problématique récurrente que rencontrent nos refuges membres : le boom des chatons devenus adultes.

Ce boom révèle, en outre, le cruel manque de stérilisation des chats en France, un des nombreux combats menés par Défense de l'Animal et ses associations membres tout au long de l'année.

 

Un afflux de chats dans les refuges

 

Cette année encore, les chats sont arrivés en masse dans les refuges qui ont, une nouvelle fois, dû dépasser leurs capacités d'accueil et faire appel à de nombreuses familles d'accueil pour sauver toujours plus de vies animales.

 

Au mois d'août, parmi les nombreuses associations membres de Défense de l'Animal qui ont dû faire face à cet afflux de chats : la SCPA (Société Carcassonnaise de Protection Animale) dans l'Aude (11) affichait déjà complet avec plus de 170 chats recueillis. L'APA de Gerzat dans le Puy de Dôme (63) a connu la même situation alarmante. Leur capacité d'accueil initiale de 140 chats a littéralement explosé avec plus de 195 chats pris en charge durant le mois de juillet.

 

« On ne diminuera pas le nombre des abandons tant qu’on ne diminuera pas celui des naissances« * Daniel Meyssonnier, président de la SPA des Baux de Provence

 

En effet, le boom des chatons est un problème récurrent et les refuges doivent y faire face chaque année. Abandonnés ou trouvés errants, ces chatons demandent une lourde prise en charge en terme financier et humain : biberons toutes les deux à trois heures, éducation, sociabilisation, soins antiparasitaires, vaccins, stérilisation et identification. Un travail colossal pour les équipes des refuges !

 

Conséquence des confinements ?

 

Les différents confinements ont considérablement freiné les campagnes de stérilisation des chats entreprises par les associations ce qui explique ce boom ressenti par nos refuges membres, partout en France.

Certains propriétaires ont abandonné leur animal car ils n'avaient plus le temps de s'en occuper

 

« Nous sommes en train de payer les conséquences des confinements pendant lesquels _les vétérinaires n’avaient pas le droit de stériliser » *. Marylène Jaby, directrice du refuge de APA de Gerzat

 

 

Le retour à la réalité et au travail en présentiel à la suite des différents confinements a également changé la donne : « Je retourne au bureau, je n'ai plus le temps de m'en occuper »*  est une phrase devenue monnaie courante au sein des refuges, constate la SPA de Besançon (25) :

« Beaucoup ont voulu un compagnon à quatre pattes pour combler leur solitude lors des trois confinements imposés entre 2020 et 2021 pour cause de pandémie. Pour faire plaisir aux enfants, aussi. C'est irresponsable et égoïste. » Fabienne Chedeville, présidente de la SPA de Besançon. *

 

Vous l'aimez ? Stérilisez-le !

 

Dès l'âge de six mois, une chatte est en capacité de se reproduire. Elle peut ainsi engendrer 20 000 descendants en seulement quatre ans. Ces portées non désirées sont malheureusement à l'origine de nombreux abandons sauvages.

 

« Le problème des chatons se perpétuera tant que les propriétaires de chats ne feront pas stériliser leurs bêtes« – Daniel Meyssonnier, président de la SPA des Baux de Provence

 

Chat venant d'être stérilisé.La stérilisation chez le chat (comme chez le chien), apporte de nombreux avantages. Effectuée avant son quatrième mois, la stérilisation permet par exemple la diminution de l'agressivité envers ses congénères ou du risque de tumeurs mammaires, très souvent cancéreuses chez la chatte. De plus, elle prévient la prise de poids de votre chat.

« Un animal non stérilisé n'a rien à faire chez un particulier qui ne souhaite pas faire de reproduction » Valérie Romano, présidente de Défense de l'Animal.

Outre les chats errants, plus de 68 % des chats domestiques en France auraient un accès à l'extérieur *, un chiffre qui rappelle l'urgente nécessité des propriétaires de les faire stériliser, pour éviter la prolifération incontrôlée des chats et les portées non désirées.

 

—–

 

Le boom des chats est notamment du à la non stérilisation des chats en âge de procréer. Une seule solution, la stérilisation !

Soutenez les refuges qui œuvrent chaque jour pour la stérilisation des chats errants et qui sauvent tout au long de l'année des milliers et des milliers de chatons/chats abandonnés et placés à l'adoption dans l'espoir de leur trouver une nouvelle famille !

 

Faites-un don, sauvez un chaton !

 

 

 

 

 

Sources :

 

Puy-de-Dôme : débordé, le refuge A.P.A de Gerzat cherche des familles pour ses chats (francebleu.fr)

Société | Refuge SPA des Baux-de-Provence : « Nous avons enregistré plus d’abandons cette année » | La Provence

Abandons de chats : à Carcassonne, la situation est « catastrophique » – lindependant.fr

Deluz. La SPA doit gérer de plus en plus d'abandons sauvages d'animaux (estrepublicain.fr)

FACCO – Fédération des Fabricants d’Aliments pour Chiens Chats Oiseaux

Les chats : un problème pour la biodiversité autant que pour le réchauffement climatique (defi-ecologique.com)