Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Saône et Loire : Abandonnés dans un appartement,

10 chats meurent d’une longue agonie

29 avril 2019

cat-862888_960_720

14/05/19 : La locataire qui a abandonné et laissé mourir ses 10 chats a été condamnée à seulement 5 mois de prison avec sursis. Aucune interdiction de détenir un animal n'a été prononcée. Pour la Confédération Nationale Défense de l’Animal, partie civile dans cette affaire, c'est l'incompréhension ! La peine prononcée est très insuffisante et n'est pas à la hauteur de la gravité des faits !

Les faits remontent à l’été dernier. La locataire est partie et a laissé ses dix chats dans l'appartement qu'elle occupait au Bourg de Montcenis (71). Enfermées, fenêtres et volets fermés, les pauvres bêtes livrées à leur sort n'ont pas survécu. Un calvaire qui aurait duré plus d'un mois, selon la Présidente de la SPA de Montceau-les-Mines, Valérie Romano, présente sur les lieux lors de la macabre découverte.

.

Expulsée du logement, la locataire est partie en sachant pertinemment que ses animaux étaient condamnés et ne survivraient pas seuls. C'est le propriétaire de l'appartement, accompagné d'un huissier, qui a alerté la SPA de Montceau-les-Mines.

.

A l'arrivée de l’équipe de l'association, cinq cadavres jonchaient le sol, deux avaient été dévorés par leurs congénères et il y avait des morceaux de cadavres dispersés dans tout l'appartement. Les cinq autres chats étaient dans un état critique, ils souffraient de dénutrition et de déshydratation avancée. Malheureusement, la suite n'est pas plus réjouissante, bien au contraire. Les cinq chats, encore vivants, ont été immédiatement pris en charge par la SPA de Montceau-les-Mines. Tellement affaiblis et à bout, trois d'entre eux n'ont pas survécu au transport. Les deux autres sont décédés en arrivant à la clinique vétérinaire. Impuissante, l'équipe du refuge n'a rien pu faire.

.

La SPA de Montceau-les-Mines a déposé plainte pour abandon ; la Confédération Nationale Défense de l'Animal également. L’audience s’est tenue le 29 avril 2019 au Tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône. Nos deux associations étaient toutes deux parties civiles. La prévenue, qui a reconnu à « demi-mot » sa responsabilité, l’a néanmoins minimisée.

Mais comme l’a fort justement rappelé le procureur de la République : « L’abandon d’un animal est réprimé de la même manière qu’un acte de cruauté, précisément parce que l’abandon est un acte cruel ! ».  Dans l’attente du délibéré le 13 mai prochain, le procureur a requis six mois d’emprisonnement avec sursis et l’interdiction définitive pour la prévenue de détenir un animal.

La Confédération Nationale Défense de l’Animal, pour qui rien ne justifie d’abandonner son animal, espère une peine exemplaire !


Aidez la Confédération Nationale Défense de l’Animal et les refuges de votre région à faire condamner tous ceux qui maltraitent des animaux et à obtenir de lourdes peines devant les tribunaux.

J'aide la Confédération Nationale

J'aide la SPA de Montceau Les Mines

Dites stop à la maltraitance
dites stop à la maltraitance
Ensemble contre les cruautés envers les animaux
Dites stop à la maltraitance