Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

Abandon : Un jeune chien attaché à un arbre meurt d'une longue agonie

L’auteur des faits sera jugé en novembre

13 juin 2019

dog-1977961_1920

Le 23 décembre 2018, pour se débarrasser de son chien, un jeune Sharpei de 1 an, une femme décide de l'attacher à un arbre dans un bois de la commune de Corbarieu (82).
L'autopsie révèlera que, après plusieurs tentatives pour échapper à ses liens et au destin funeste qui se dessinait un peu plus nettement heure après heure, le pauvre chien meurt d'épuisement et de soif dans le froid et l'humidité de cette vallée du Tarn.

Révoltée par cet acte odieux et d'une particulière lâcheté, Défense de l'Animal, porte-parole des associations indépendantes, s'est constituée partie civile.

Identifiée par l'enquête, la propriétaire a reconnu les faits et était convoquée le 12 juin 2019 au tribunal correctionnel de Montauban selon la procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (ndr : appelée également procédure de « plaider coupable »), ce qui laissait présager une peine beaucoup moins sévère que lors d’une procédure classique.

Un acte trop grave pour une procédure de « plaider coupable »

Fort heureusement, le tribunal a finalement refusé d’homologuer la proposition de peine formulée par le procureur de la République, laquelle prévoyant 1000 € d’amende et l’interdiction de détenir un animal durant 5 ans.

Considérant la gravité des faits et l'importante émotion qu'ils avaient soulevée, le tribunal a considéré qu'un procès s'imposait.

Ce dossier a donc été renvoyé à l’audience du 15 novembre 2019.

Défense de l'Animal, qui sera représentée à l'audience, salue cette décision et espère que la propriétaire sera punie à hauteur de l'ignominie de ses actes.

Si le délit d'abandon est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende, il faut rappeler que, dans le cas d'espèce, les faits poursuivis ont conduit à la mort d'un animal dans d'affreuses souffrances. Au demeurant, l'issue terrible ne pouvait être ignorée par l'auteur des faits.

Aidez la Confédération Nationale à mener des actions en justice pour faire condamner tous les tortionnaires d'animaux

Dites stop à la maltraitance
dites stop à la maltraitance
Ensemble contre les cruautés envers les animaux
Dites stop à la maltraitance