Confédération Nationale Défense de l'Animal - Réseau des refuges indépendants

2️⃣0️⃣2️⃣0️⃣, année prometteuse pour la condition animale ⁉️

23 décembre 2020

Année prometteuse 2

Après un début de quinquennat sans avancée significative pour la condition animale, l'année 2020 aura été marquée par de nombreuses annonces, tant pour les animaux d'élevage ou de compagnie que pour la faune sauvage.

Défense de l'Animal revient pour vous sur une année pleine de promesses, mais aussi de déconvenues…

 

 

  • Animaux d'élevage
🐷🐣 Avec le projet d'interdiction du broyage des poussins et de la castration à vif des porcelets pour la fin 2021, l'année a débuté par des annonces « comme il n'en a jamais été faites », selon les mots du Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Ces décisions étaient attendues et doivent maintenant être mises en œuvre concrètement. Mais une promesse de campagne manque toujours : l'interdiction de l'élevage des poules en cage !

Au sein du Conseil national de l'alimentation, Défense de l'Animal a participé aux travaux pour une expérimentation de l'étiquetage du mode de production en France. Après plus d'un an et demi d'échanges, la proposition retenue manque clairement d'ambition puisqu'elle ne concerne que deux labels déjà existants et ne renseignera pas suffisamment les consommateurs. Une déception, tandis que devrait être lancée une expérimentation d'un étiquetage sur le bien-être animal, en collaboration avec l'Allemagne et l'Espagne, dès 2021. Pour aller plus loin sur le sujet : cliquez ici !

Pour ce qui concerne l'abattage, le nouveau Ministre de l'Agriculture Julien de Normandie annonce que la question de sa pratique sans étourdissement ne doit pas être mise sur la table en ce moment car elle susciterait des débats trop importants. De son côté, le plan de relance consacre 130 millions d'euros pour moderniser les abattoirs.

A VENIR| Nouvelle stratégie nationale ou encore place accordée au bien-être animal dans la prochaine politique agricole commune, Défense de l'Animal sera vigilante aux prochaines annonces et à leur mise en œuvre.

Il y a urgence à amplifier et accompagner la transition de nos modes d'élevage et de mettre fin aux souffrances liées à certaines pratiques d'un autre âge.


  • Animaux de compagnie

Dossier Mag 99🐱🐶 Président du groupe d'études Condition animale à l'Assemblée nationale, Loïc Dombreval a mené six mois d'audition autour de l'abandon des animaux de compagnie et des équidés en fin de vie, à la demande du Premier ministre. Remise d'un rapport et de 121 préconisations, dépôt d'une proposition de loi, retrouvez les réactions de Défense de l'Animal autour de ce rapport.

En parallèle, et en réponse à la crise que nous traversons, le Gouvernement a annoncé en septembre la création d'un fonds de 20 millions d'euros pour aider les refuges et les associations. Défense de l'Animal se mobilise pour que ce fonds améliore concrètement les infrastructures et le bien-être des animaux accueillis mais aussi pour aider à la stérilisation des chats.

Enfin, lundi 21 décembre, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a présenté le plan d’actions gouvernemental pour lutter contre les abandons d’animaux de compagnie en France.

« Sensibiliser, accompagner, sanctionner », voici la doctrine du Ministère pour tenter d’enrayer les abandons, toujours trop nombreux chaque année, ce que Défense de l’Animal combat depuis de nombreuses années.

Retrouvez ces annonces et nos réactions, en cliquant ici !


  • Animaux sauvages
iStock-1144815103🦁🙊🐬 Pour la faune sauvage captive, l'année 2020 est à marquer d'une pierre blanche : l'avènement d'une nouvelle ère, pleine de promesses ! Retrouvez ici notre article suite aux annonces de la Ministre Barbara Pompili au sujet du bien-être de la faune sauvage captive.

Sur le volet des chasses, alors que l'Union européenne donnait cet été trois mois à la France pour « réexaminer ses méthodes de capture d'oiseaux », le Président de la République Emmanuel Macron a interdit la chasse à la glu en France, dernier pays de l'Union à l'autoriser, mais pour un an … seulement ! Une faible avancée qui ne devrait pas aboutir à une interdiction définitive !

Provocations, intimidations, force est de constater que les lobbies de la chasse font toujours la pluie et le beau temps, dans les médias et les cercles du pouvoir, pour qu'aucune avancée n'aie de chances d'aboutir. Alors que la tension monte, les chasseurs ont été exemptés de confinement au nom de la « régulation des espèces sauvages » … un nouveau passe-droit !

Année prometteuse 1

Enfin, en matière de protection de la biodiversité, de nombreux rapports pointent du doigt l'échec des politiques publiques. La loi biodiversité et la stratégie 2016-2020 qui en découle, à l'heure des bilans, n'ont pas porté leurs fruits. L'érosion se poursuit et les chiffres sont toujours plus alarmants. Une nouvelle stratégie devrait voir le jour en France, couplée à l'octroi de 2,5 milliards d'euros issus du plan de relance, une goutte d'eau pour répondre aux enjeux. De son côté, l'Union européenne dans son « Pacte vert » accorde 20 milliards d'euros par an, pour tenter d'enrayer le plus important déclin de biodiversité depuis la disparition des dinosaures.


Malgré le contexte sanitaire, 2020 est cependant une année pleine de promesses pour la condition animale. Rapport, propositions de loi, référendum pour les animaux, plan de relance, annonces ministérielles, fonds débloqués, engagements des entreprises et filières, nouvelles stratégies : les attentes exprimées pour une meilleure protection des animaux semblent être enfin prises en considération. Il y a urgence à agir !

En Bref | Élections Municipales

Municipales1De très nombreuses communes se dotent d'élus dédiés à la condition animale : plus de 150, partout en France. Défense de l'Animal échange avec la Métropole de Lyon pour une ville plus respectueuse des animaux : politique de stérilisation, place de l'animal en ville, îlots de biodiversité ou transformation des zoos.